Navigation – Plan du site
Comptes-rendus

Franck NEVEU (ed.), Faits de langue et sens des textes

Au titre du droit de réponse
Frank Neveu
p. 181
Référence(s) :

Franck NEVEU (ed.), Faits de langue et sens des textes. Paris, SEDES, 1998, 302 p.

Notes de la rédaction

Prenant acte du dysfonctionnement qui a marqué la publication du compte-rendu de l’ouvrage collectif édité par Frank Neveu Faits de langue et sens des textes (Sédès, 1998), le Comité de Rédaction publie la réponse demandée par le responsable de l’ouvrage.

Texte intégral

1La revue Linx a publié dans son numéro 41 (pp. 168-170) un compte rendu d’un ouvrage collectif dont j’ai assuré la direction, Faits de langue et sens des textes, et qui rassemble les communications proposées à un colloque d’agrégation qui s’est tenu à l’Université Paris VII en novembre 1998.

2Le texte de ce compte rendu, attribué à « Jean Wirtz », plaisamment rattaché à l’Université de Berne (« ville » et « duperie »), est très précisément identique à celui proposé à L’Information grammaticale en décembre 1998 par J.-F. Jeandillou (Université Paris X), et refusé par le comité de rédaction de la revue en raison de son caractère hâtif et ouvertement malveillant (procédant par insinuations, l’auteur y énonce un jugement négatif a priori sur l’entreprise de ce colloque et de sa publication, au lieu de proposer, comme il se doit, un examen minimalement argumenté des contributions).

3Dans son acrimonie, l’auteur de ce texte a omis, semble-t-il, de prendre suffisamment en compte l’existence au premier degré de l’Université de Beme, et celle d’un lectorat, qui, soucieux de s’informer de l’actualité linguistique, n’est pas nécessairement préparé à trouver dans ces pages de la prose de folliculaire, ni donc à lui ménager le traitement interprétatif qui lui revient. Et ce qui pourrait apparocitre de prime abord comme le canular pathétique d’un spécialiste de la supercherie manifeste en réalité un manquement certain à la déontologie universitaire. D’une part, parce que l’auteur révèle bel et bien derrière cet usage de la pseudonymie son incapacité à assumer publiquement la responsabilité de son propos, avouant du même coup la vraie nature de son entreprise. D’autre part, parce qu’il s’autorise, avec le plus souverain mépris, à compromettre une université étrangère dans ce jeu de cache-cache dérisoire. Enfin, parce qu’il contribue à jeter le discrédit sur une revue qui a fait depuis longtemps les preuves de son honorabilité scientifique.

4Un tel souci de l’institution universitaire et de ceux qui la font vivre force l’admiration. Il n’y manquait plus que le style. Mais n’est pas Prévost-Paradol qui veut. Souhaitons à l’auteur de ce texte plus d’inspiration, une autre fois, et surtout dans un autre cadre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frank Neveu, « Franck NEVEU (ed.), Faits de langue et sens des textes », Linx, 42 | 2000, 181.

Référence électronique

Frank Neveu, « Franck NEVEU (ed.), Faits de langue et sens des textes », Linx [En ligne], 42 | 2000, mis en ligne le 05 juillet 2012, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://linx.revues.org/992

Haut de page

Auteur

Frank Neveu

Université Paris VII
Université de Berne

Haut de page

Droits d’auteur

Département de Sciences du langage, Université Paris Ouest

Haut de page
  • Revues.org